Archives de catégorie : Nightlife

Paris festif, night & day

La promotion de la destination Paris st un travail de titan, même pour la ville la plus touristique au monde !

L‘Office de Tourisme et des Congrès de Paris m’a confié ainsi qu’à Michel Mau la rédaction de la nouvelle version du dossier de presse sur la nuit pour l’année 2017.

Voulant dépasser les clichés et les écueils habituels sur les lieux festifs, nous avons opté pour séquencer les énormes offres parisienne et francilienne en moments de la journée en tenant compte des cibles utilisateurs et communautés.

Il est là juste question de donner envie à des rédacteurs de tout horizon de balayer l’actualité festive de paname et d’en savoir plus sur le sujet.

Téléchargement

Les platines des Étoiles (Paris 10)

ÉDITO DES RÉDACTEURS

Paris, capitale aux 130 musées, a un ADN moins festif que celui de Barcelone, Berlin, Londres ou Madrid. Quelle est la raison ? L’offre festive est diluée par la richesse culturelle, gastronomique et patrimoniale de notre ville. La Fête finit par n’être qu’un élément dans l’offre pléthorique de la destination Paris. Ainsi en 2014, parmi les quelque 25 millions de visiteurs pour Paris intramuros, 9,4 %* ont déclaré comme motivation première de leur voyage les “événements et manifestations”, et donc par extension le “divertissement”, ce qui constitue quand même près de 3 millions de personnes.

Cependant, la majorité des “autres” touristes, dont la motivation première était le tourisme d’affaire, le tourisme culturel, le shopping, la gastronomie, etc., a aussi profité de l’offre festive parisienne. Il est indéniable que la Fête fait partie intégrante du rayonnement de Paris. Cette vision holistique rétablit la Nuit et la Fête comme des atouts majeurs dans la course concurrentielle que se livrent les grandes destinations à l’échelle planétaire.

La Nuit et la Fête sont des éléments capitaux et indissociables de l’imaginaire du “Gai Paris”, de la “Ville Lumière” ou encore de la “French Touch”. L’offre festive de Paris comporte plus de 12 000 débits de boissons, dont 4 000 avec une autorisation de fermeture tardive **, sans parler de l’offre de la région Île-de-France, une soixantaine de festivals de musiques actuelles et électroniques, plus de 500 organisations de soirées les plus diverses.

Aussi la Fête ne se cantonne plus à la “Nuit”, d’où le nouvel intitulé du dossier de presse : “Paris Festif, Night & Day”. Le dossier se déroule en quatre temps forts liés au cycle du soleil de la manière suivante : La Matinée : moment où le soleil se lève, L’Après-midi : moment où le soleil est à son zénith, La Soirée : moment où le soleil se couche, et la Nuit : moment où la lune butine.

Pour les visiteurs, les nuits sont souvent les plus beaux moments de la journée. De manière disruptive, ce dossier de presse commence d’ailleurs par la Soirée, car le divertissement bat son plein après la période de labeur.

Photo Jacob Khrist

Les tendances 2017 :

L’éphémère est une tendance récente qui se confirme. Ce sont des lieux estivaux en rooftop, en bords de Seine, le plus souvent en extérieur.

L’itinérance des soirées s’accélère, on assiste à un réel changement structurel de la nuit avec la réduction du nombre de discothèques (étude de la Sacem***) au profit d’organisateurs SDF (sans discothèque fixe) qui investissent des espaces de location ou qui animent des lieux de manière occasionnelle.

Il en résulte une offre festive de plus en plus polymorphe. Cette fragmentation rend difficile son accès aux non-initiés. Le visiteur doit investiguer pour trouver la fête qui lui ressemble.

Michel Mau & Christophe Vix-Gras

* Source : OTCP, étude 2015 (parue en 2016) (lien)

** Source Préfecture de Police

*** Étude de la Sacem

Morosité ambiante à Paris ?

ph-accueilPublic

Un article du Parisien en date du X rapporte la morosité des lieux de nuit parisiens. Alors que la Ville de Paris rechigne à animer l’Observatoire des Lieux de Vie et de Diffusion Culturelle, pourtant cité dans la présentation du PassNuit Parisnightlife, qui va être lancé prochainement, la Préfecture de Police de Paris semble persécuter les exploitants d’après ce fameux article.

Deviant Sundays #1

Deviant Sundays design by Jocelyn Bernard

Dimanche 29 janvier 2017, à partir de 18h, Deviant Disco Paris & La Bellevilloise présentent

DEVIANT SUNDAYS #1

Le crew Deviant Disco explore un nouveau versant de l’esthétique musicale défendue avec le nouveau rendez-vous pascal, Deviant Sundays. “La queerness” de la Disco Déviante vous sautera aux oreilles.
Cette party de fin d’après-midi, autrefois définie comme un “tea dance”, est placée sous le signe du “Disco Queer”, une incursion dans les lives déjantés, dans les sets DJs éclectiques et élégants sans exclure le second degré, l’extravagance, la “queerness”. Deviant Sundays est une soirée où tout est permis et garantie 100% “Discolove” !
En guest de cette première édition, le duo électro Cocoboy, qui vient de sortir un clip de sa cover du tube de Voulzy « Belle Ile en Mer », Arnaud Crame des célèbres soirées House of Moda entouré des deux mousquetaires du collectif Eva Peel & Ygal Ohayon.
À la porte, la sémillante Raya Martigny accueille avec grâce et élégance les adeptes de ce nouveau rendez-vous dominical queer.
On vous attend !

Les artistes :

COCOBOY (Live)
Duo électro basé à Nantes, les CocoBoys puisent leurs influences un peu partout dans le répertoire POP-ulaire. Composé de Pascal Lebrain, créateur du célèbre Brain Show et de son comparse Hugues X, le duo offre un live pour 45mn d’un show aussi déjanté que déviant.

Crame
Oiseau solitaire des nuits parisiennes, Dj & promoteur des soirées House of Moda, Arnaud Crame a démarré avec les parties « Mort aux Jeunes », a géré la promotion du label ‘I’m a cliché ». Il est également DJ résident au Silencio. C’est un activiste festif haut en couleur et en paillettes.

 EvaPeel
À la fois chanteuse du projet Theremynt avec Yann Richard et du tandem Dams & Herren avec Mike Theis. Les sélections grand angle d’Eva font la part belle à l’italo-disco, la Cosmique et tous les sons synthétiques de son collectif Deviant Disco. Eva aime à vous faire voyager dans des univers différents avec un seul mot d’ordre : Danser. Elle est également l’initiatrice du collectif parisien, devenu un label et animant des parties un peu partout dans l’hexagone.

Ygal Ohayon
Ce grooveur à 110 BPM et collectionneur avisé vous fera voyager depuis les rivages de l’italo-disco jusqu’aux galaxies cosmiques en passant par la planète House… Cet érudit cabaliste des sons les plus bizarres que la Création a pu offrir aux esprits légers que nous sommes nous fait une Révélation à chaque mix. Attendez vous à des choses venues d’un monde étrange et soyeux, le sien ! Par ailleurs, il se produit comme DJ en duo avec Vidal Benjamin sous le nom de The Bassline Boys, distillant joyeusement new-beat, EBM, early house et techno 90’s. Il est membre à part entière du collectif Deviant Disco.

Dossier de presse nuit Paris 2017

Chaque année, un dossier de presse sur la nuit, rédigé en plusieurs langues, est mis à disposition de la presse internationale par l’Office de Tourisme et des Congrès de Paris.

Aujourd’hui, il est rédigé par Michel Mau et Christophe Vix-Gras.

Sur nos recommandations ce dossier est renommé « Party, Night & Day ».

La lettre de mission disponible ici.

Vous pouvez donner vos actualités 2017 par ce formulaire en ligne.

Attention le formulaire ne marche que sur un ordinateur.

Vous avez jusqu’à la fin de la première semaine de janvier 2017.

★PLAY SAFE, PARTY & CHARITY★

Jeudi 1er décembre 2016, de 20h à 4h.

★PLAY SAFE, PARTY & CHARITY★

Les DJs des scènes électroniques LGBTIH * parisiennes s’engagent au profit de trois associations ayant des actions concrètes dans la lutte contre le VIH.

Antoine Clamaran, artiste emblématique du son clubbing à la française, est le parrain de l’édition 2016.

Tous ensemble avec vos DJs préférés pour danser contre le VIH.

(Par ordre alphabétique)

Antoine Clamaran

Arno Skrilh & Mika Circle (Scream Paris)

Ben Manson (LAB’s)

Christophe Vix-Gras (Rosa Bonheur)

Cyril Cortez (Le Dépôt)

Cyril G (Leather Pride)

Djamel M, Farida & Isaac (Total Beur)

Eva Peel (Deviant Disco Paris)

DJ FloXyde (Gay Tea Dance / OK Team)

DJ Freddy (Pschent / Nouveau Casino)

Loe (Freedj)

DJ Miss Play (Uniq Lounge)

DJ Little Nemo (Quetzal Bar)

Nicolas Nucci (Radio FG)

Tommy Marcus (Grand Hôtel)

Vikken (La Mutinerie)

Bénéficiaires:

Sidaction

Enipse Prévention Santé

Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence – Couvent de Paris

La totalité du chiffre d’affaire de la soirée (entrées + bar) sera reversée pour la lutte contre le VIH sous le contrôle des associations.

Avec le soutien de :

SNEG & CO (syndicat national des entreprises gay & co, affilié à l’UMIH)

Radio FG

Sexo Safe par INPES

Bière R

Entrée 3€ minimum en donation aux associations bénéficiaires.

*Lesbian, gay, bisexual, transgender, intersexual and heterosexual