Kamil aka Yoshi

C’est triste. On en parlait pourtant parfois des excès divers et variés qu’on peut faire en milieu festif… Les accidents arrivent plus vite qu’on ne pense et Kamil le savait. Il avait bien connaissance de ne pas mener une existence d’un ermite ou d’un maître yogi, mais de là à ce que le coeur lâche…

Kamil Bendida connu dans notre communauté de fêtards cosmiques sous le pseudo de Yoshi Hitchcock a fait ses adieux hier au Crématorium du Père Lachaise dans une ambiance lumineuse, comme si les Dieux farceurs nous baignaient de leur subtile chaleur par des rayons caressants nos esprits hagards.

Message à un ami disparu

Aujourd’hui, samedi 1er mars 2019, c’est le 41e anniversaire de l’ouverture du Palace et l’occasion de partager une photo de Denis Germain *. Grâce à lui, j’ai pu faire mon éducation au Palace dès 1988, découvrir d’un coup les créatures, l’Acid House et les mondanités modasses avec les soirées French Kiss de Jean-Claude Lagrèze. À cette époque je mixais rock psychédélique dans les fêtes de BDE et organisais une soirée dans une cave de Bastille avec un certain Franck. Denis a invité un certain Manu Casana, je découvris les premiers The Shamen, Stakker Humanoid, Adamsky, GTO… La suite logique de cette amitié a été la création du fanzine eDEN en 1992 puis l’aventure FG à partir d’octobre 1993. Bref, c’est toute une adolescence parisienne qui transparaît dans cette photo. Un jour je ferai un hommage avec les Archives LGBTQl. Il le mérite vraiment.

* Très étonnant, le profil Facebook de Denis Germain n'a pas été supprimé par la famille.

Un centre, des amis

J’aurais eu du mal à imaginer me rendre au Centre LGBT il y a des années, malgré mes penchants agit-prop naturels. Une nouvelle politique anime le lieu, depuis l’arrivée d’Hervé Latapie (la Boîte à Frissons, Paris Gay Village), qui propose entre autres des rencontres avec des acteurs, dont pas mal sont des amis. Le Centre semble devenir un exemple de la « société des amis », chère à nos anciens Grecs.

Fin 2018, Jenny Bel Air est venue exprimer à Ciel Mon Dimanche avec sa gouaillle légendaire ses souvenirs et sa façon très personnelle d’exprimer les choses. Sacrée Jenny, elle a même émue la salle avec sa minute de silence, après qu’on ait ri à ses souvenirs piquants. Lisez ses livres, dont surtout Créature écrit avec François Jonquet pour apprécier le personnage.

Ciel Mon Dimanche! avec Jenny Bel Air animé par ma pomme

Dimanche 10 février 2019, c’était au tour de Patrick Cardon de confier quelques 40 ans de militantisme, d’éditions de livres rares et de cinéma. Les livres édités par les Cahiers Gay Kitsch Camp sont pour la plupart des rééditions érudites complètement foldingos. Une réunion avec des réfugiés avait lieu juste avant et a laissé place à la présentation de diapo de Patrick (en mode Nan Goldin donc). Une répétition de musiciens classiques avait lieu à l’étage, ce lieu bourdonne comme une ruche.

Revendiquant une follitude totale, issue de son penchant anarchiste, il se présenta aux élections municipales à Aix en Provence en 1977. En ce temps Aix était au top de la fête (et de la mafia) avec le Krypton, le fameux club de Gaetano Zampa, inauguré par James Brown en personne… Ce fut une occasion de présenter la géographie du FHAR (Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire) de Nice à Marseille et l’état d’esprit de l’époque, mais un sacré parcours jalonné de victoires comme son festival de cinéma Question de Genre, d’échecs comme les nombreuses vies de sa maison d’édition.

À la sortie de la rencontre, on apprend (scoop) la tenue d’une expo sur le cinéma LGBT à l’Hôtel de Ville en marge de la Quinzaine des Fiertés par Alain Burosse, Didier Roth-Bettoni et un un-e 3e larron(ne). Comme dit l’autre, il se passe des choses.

Il faut écouter son intervention dans la Marche de l’Histoire de France Inter

Patrick Cardon expliquant le choix du logo de ses éditions : deux rats qui se sucent la queue.

Ces rendez vous se font avec les Archives LGBT, qui, malgré une absence de local, s’est attribuer une subvention de la Ville de Paris et une autre de la DILCRAH, qui soutient le projet de mémoire radiophonique LGBT, présenté sur ce blog. Donc à suivre.

Rosa 2

L’année 2019 est très productive. Rosa Bonheur ne cesse de se développer avec quelques réalisations notables : la barge Rosa 2 s’amarre enfin au Port des Invalides, Rosa 1 est au Rosa Bonheur à l’Ouest à Asnières, la crêperie Rosa Bonheur prendra place dans le Jardin des Tuileries en fin d’année.

Le printemps va être chaud avec deux ouvertures.

Cette vidéo, réalisé par Axelle Poisson, permet de revoir l’arrivée de la barge Rosa 2 samedi 26 janvier 2019. L’écluse de Notre Dame de la Garenne posait problème depuis des semaines. Elle a cassé et reposait sur le lit du fleuve. Grâce à bidouillage de fortune, les mariniers pensaient faire passer un convoi de plusieurs bateaux. Mais non, l’écluse a cédé après le passage de Rosa 2, cette option était envisagée vu son état. Notre barge semble avoir la baraka.

Mimi, la co fondatrice des Rosa Bonheur, anime l’amarrage de la barge tant attendue avec plusieurs membres de la chorale et notre magic team.

Vidéo par Axelle Poisson