Début 2018, plusieurs incidents dus à la consommation de NPS (Nouveaux Produits de Synthèses), des drogues de synthèse que n’importe qui peut acheter facilement sur Internet, comme le GHB, le GBL et un millier d’autres molécules alambiquées que des laboratoires clandestins fabriquent dans le monde, ont occupé l’espace médiatique.

Illustration avec ce reportage de France 3 Ile de France dans lequel je prends la parole pour le Collectif Action Nuit.

Deuxième reportage : une catastrophe éditoriale qui ne peut que donner envie de voter RN à tout être humain qui regarde cette enquête à charge, seule la dernière intervention est objective et non pathétique.

Depuis le début de septembre 2019, le Collectif Action Nuit prend la parole et soutient une pétition en vue de MOINS DE RÉPRESSION, PLUS DE PRÉVENTION.

Lettre ouverte à Emmanuel Macron

Tribune

Communiqué de presse du CAN

Début 2019, suite à des incidents et le décès d’un jeune homme (le fils d’une amie…) survenu en club, l’association PlaySafe a proposé à la MILDECA des actions de prévention adaptées aux nouveaux usages.

Non seulement la MILDECA ne répond pas aux proposition, malgré des déclarations d’intention en réunion à Matignon, mais l’une de ses responsables, Madame Ruth Gozlan, affirme dans un reportage avoir agi en conséquence et déclare que la Préfecture de Police a initié une action avec Google. Très élégant de récupérer les idées et les contacts des autres.

Regardez le reportage sur le ChemSex

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. pendant ce temps on brûle des vieux dans les epad et le gouvernement laisse notre jeunesse face à la mafia sans asso pour tester les drogues ke vendent les copains de castaner on nage en plein délire. Le témoignage du jeune est gravement subjectif le mdma est moins addictifs ke le Sucre…..macron et sa bande sont des assassins ki profitent du système et lui permettent encore plus de dangerosité en empêchant une réelle prévention du testing ki ferait baisser les profits juteux ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.