La Philharmonie de Paris et le Sénat

Photo aérienne provenant du site de la philharmonie.

En 2007, ce blog relatait une enquête de Télérama sur les craintes des professionnels quant à l’ouverture de la Philharmonie de Paris dans un post.

Aujourd’hui, ce ne sont plus les professionnels qui s’émeuvent, mais les sénateurs de la commission des finances ! On passe à un autre niveau d’interrogation.

Dans un rapport récent, un membre de la commission s’interroge sur la dérive du coût de la construction. Annoncée à 250M€, la construction culmine à 387 M€ actuellement.

M Yann Gaillard, sénateur UMP et inspecteur général des finances, élu de l’Aube, rappelle la volonté des édiles ayant porté le souhait de Pierre Boulez sur les fonds baptismaux de la dette publique :

« En mars 2006, à l’occasion de la présentation à la presse de la saison de réouverture de la Salle Pleyel, Renaud Donnedieu de Vabres, Ministre de la culture et de la communication, et Bertrand Delanoë, maire de Paris, confirmèrent cette intention en annonçant l’association de l’État et de la Ville pour construire, « dans le 19ème arrondissement, une grande salle de concert de 2 200 à 2 500 places », dont l’ouverture était envisagée pour octobre 2012. »

C’est plaisant, voire ironique de lire un tel propos quand on sait que l’ouverture est repoussée à fin 2014.

Le rapporteur pose la question des choix budgétaires à faire, l’ouverture d’une telle salle ne peut se réaliser sans revoir les autres investissements actuels…

130 pages à lire d’urgence.

Publié par christophe

Associé de Rosa Bonheur - Consultant artistique, communication & web - Chargé de mission à Technopol - Techno Parade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.